critiques - Mangas

Paradise Kiss

  |   144  |   Commentaires (3)  |  Mangas  |  Shôjo, Paradise Kiss
manga_top

Paradise kiss


Paradise Kiss est un shôjo d'Ai Yazawa, publié au Japon entre 1999 et 2003, dont les 5 tomes sont disponibles en un volume chez Kana.

290077471_1761493630858561_6806351466485046542_n


Synopsis :
Yukari Hayasaka est une lycéenne qui travaille dur pour ses examens d'entrée à l'université, en grande partie pour respecter la volonté de sa mère.
Se faisant un jour aborder par un membre des classes de mode adepte de piercings qui lui déclare sans détours qu'elle est belle, celle-ci prend la fuite, mais se fait prendre et presque kidnapper par un autre étudiant.

Elle se réveille dans "l'atelier", qui est en réalité l'atelier où les étudiants en mode préparent le défilé de fin d'année.
À son réveil, ses kidnappeurs lui proposent de devenir leur mannequin, offre qu'elle refuse catégoriquement et sans négociations possibles... quoique...

Sa rencontre avec Jōji "George" Koizumi, le styliste du groupe, va cependant changer sa vie dans des proportions colossales, en faisant voler en éclats les carcans de certitudes dans lesquels elle vivait jusqu'alors.

pkiss1 pkiss2 pkiss3


Bien que cette histoire ne soit pas aussi forte sur un plan sentimental que Nana ou Last Quarter, Paradise Kiss reste une très bonne œuvre.
Les dessins sont soignés, Ai Yazawa accordant une importance toute particulière aux tenues vestimentaires des personnages.

L'évolution du personnage de Yukari est de la même façon explorée en détails, des émois du premier amour à l'ouverture aux autres, en passant par les premières velléités d'indépendance.

Toutefois, Yukari n'est pas un ange pour autant : elle peut s'emporter et se révéler extrêmement jalouse, ce qui la rend d'autant plus humaine.

En conclusion, il s'agit d'une héroïne à laquelle on peut aisément s'identifier, donnant un aspect réaliste à cette série, aspect habilement contrebalancé par un humour déjanté.
Un manga moderne, avec des portraits psychologiques toujours bien dressés, avec une grande sensibilité, mais sans sensiblerie !

manga_low